Journal de Lafayette

Feuille 6

Feuille 6

Le soleil des Canaries m'a fait beaucoup de bien.

Je repense toujours à mon vieux projet d'offensive contre le Royaume d'Angleterre. Je crois encore que quelques milliers d'hommes débarqués en Irlande auraient causé bien des tracas aux militaires de Sa Majesté britannique et sûrement soulevé le peuple irlandais contre le tyran.

Mais tout cela n'est qu'une idée à oublier. Noailles, mon beau frère, m'assure que nous aurons maintes occasions de nous frotter aux habits rouges. Il a raison, comme toujours.

Heureux je suis d'avoir des compagnons d'armes comme lui ! Mes projets sont aussi vastes que la terre d'Amérique !

feuille suivante : Journal de Lafayette — Feuille 7